Bienvenue sur le site web de la Coordination des Associations de Seniors, la C.A.S. a.s.b.l.

Vous y découvrirez les principales associations et organisations de la Communauté française Wallonie-Bruxelles de Belgique dont les buts et activités sont principalement orientés vers les seniors

Compte tenu des élections d'octobre 2012, nous demandons aux responsables des nouveaux CCCA de nous faire parvenir la liste des membres de ces conseils consultatifs aux fins de publication sur le site. Notre mail est Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.  

Toutefois, les mises à jour ne seront plus encodées avant  fin novembre 2013.

Nouvelles en bref, cliquez sur le titre désiré

1) LES BONNES PRATIQUES DES C.C.C.A.

1) LES BONNES PRATIQUES DES C.C.C.A.

La CAS souhaite rassembler sur son site les bonnes pratiques des CCCA dont d'autres Conseils consultatifs communaux des Aînés pourraient s'inspirer.
Déjà au cours de l'enquête que nous avons menée en 2011, beaucoup de bonnes pratiques nous ont été rapportées. Nous en reprenons quelques unes ci-après et espérons qu'au fil des mois cette liste s'allongera, complétée régulièrement par les CCCA œuvrant en Wallonie et à Bruxelles. Les reportages (avec photos éventuelles) peuvent être envoyés à Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser. Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.
Nous remercions tous ceux qui nous aideront à enrichir et améliorer cette rubrique.

Missions du CCCA : Comment connaître les problèmes vécus par les aînés de la commune et leurs souhaits

Les souhaits et revendications de tous les aînés résidant dans la commune (y compris ceux qui n'ont pas la capacité ou la possibilité de s'exprimer) doivent être entendus.

Voici quelques bons plans relevés dans divers CCCA

Réalisation, dépouillement, exploitation d’une enquête-papier auprès des aînés de la commune :

    • vos centres d’intérêt
    • type d’activités que vous aimeriez voir pratiquer : les loisirs, les  rencontres
    • mobilité des usagers faibles, taxi social, aménagements à réaliser tels que parkings à destination des personnes à mobilité réduite, praticabilité des trottoirs, accès aux bâtiments publics, minibus…
    • logement
    • hébergement
    • sécurité
    • isolement, lieux et possibilités de rencontres,
    • offres de services
    • volontariat
    • souhaits inhérents à une brochure destinée aux seniors
    • actions intergénérationnelles
  • Les membres du CCCA sont des représentants de groupements locaux et se font porte parole des questions et besoins entendus lors de leurs réunions
  • Les membres du CCCA se déplacent et participent à des rencontres d’aînées organisées par les associations de seniors. Ils profitent de ces rencontres pour enquêter auprès des seniors
  • Une réunion des aînés organisée par la commune, par quartier, par ancienne commune (café, morceau de tarte). Les membres du CCCA dialoguent avec les aînés. Cette réunion est précédée de l’envoi d’une enquête papier aux aînés.
  • Organiser chaque année une assemblée générale des seniors de manière à connaître les problèmes soulevés
  • Organiser une rencontre « bavard’âges » autour des souvenirs à partager, des récits de vie.
  • Salon des seniors
  • Chaque année un membre du CCCA relève la liste de tous les nouveaux seniors de l’entité. Il leur rend visite.
  • Le CCCA est composé d’un représentant par village qui est à l’écoute et peut faire connaître les problèmes se posant.
  • Les problèmes et besoins des aînés remontent auprès du CCCA via des groupes de travail thématiques créés en son sein
  • Les noms des membres du CCCA avec leur photo sont repris sur une affiche apposée en différents endroits, sur le site de la CAS, celui de la commune. De cette manière, tout aîné peut contacter un membre du CCCA

Une fois les résultats étudiés l’objectif du CCCA est de dégager des propositions concrètes correspondant aux attentes des aînés et les transmettre au Collège communal

2) Réalisations de CCCA ayant trait à la mobilité

2. Réalisations de CCCA ayant trait à la mobilité

  • dans une commune rurale traversée par une route fort fréquentée, les voyageurs attendaient l'autobus à l'arrêt en subissant les intempéries. A la demande du CCCA, les autorités communales ont organisé une rencontre avec la direction des TEC et le CCCA. Suite à cette réunion, un abribus a été érigé;
  • le marché hebdomadaire organisé le samedi dans la ville occasionnait chaque semaine du parking sauvage sur les trottoirs. Le CCCA s'est ému de cette situation et en concertation avec le conseil communal des enfants, un dépliant stigmatisant le parking sauvage a été placé un samedi en présence d'un policier sous les essuie-glaces des voitures gênantes;
  • les membres du CCCA ont fait à trois reprises un tour de ville avec voiture d'enfant, voiturette de personne handicapée, bloc-notes et appareil photo. Ils ont relevé :
  • les bâtiments ne permettant pas l'accès aux personnes handicapées ou se déplaçant plus difficilement;
  • les "bancontacts", les boites aux lettres de be-post placés trop haut pour l'usage d'une personne se déplaçant en chaise roulante;
  • des trottoirs trop étroits ou dégradés rendant la circulation difficile;
  • un panneau de signalisation planté en plein milieu d'un trottoir;
  • des voitures en stationnement gênant (entre autre sur le trottoir);
  • un passage pour piétons dont les bandes blanches sont presque entièrement effacées;
  • un feu lumineux permettant aux piétons de traverser la rue et dont le temps allumé "au vert" est trop court pour permettre une traversée en sécurité;
  • les rues où les véhicules circulent trop vite et mettent en danger les usagers faibles;
  • demande de modification d'horaire de passage de bus TEC ;
  • proposition de création d'un proxibus (bus de 15 places avec possibilité d'embarquer une chaise roulante), d'un taxi social ;
  • places de parking supplémentaires réservées aux personnes handicapées;
  • demande aux autorités de sanctionner les automobilistes stationnant illégalement sur des places résrvées aux personnes handicapées;
  • remise à niveau des connaissances du code de la route pour les aînés;

Résultats à la mi-mai 2013 du changement de tarifs de la STIB

Résultats à la mi-mai 2013 du changement de tarifs de la STIB

Depuis le premier mai, les plus de 65 ans ne bénéficient plus de la gratuité dans les transports de la STIB.... Ils doivent désormais payer 60 € pour bénéficier d'un abonnement annuel ... Aujourd'hui, environ 50% des seniors qui vivent à Bruxelles ont renouvelé leur abonnement .... Un résultat encourageant selon la STIB.

Depuis le premier avril, 75.000 seniors ont converti leur abonnement gratuit en un abonnement à 60 € comme l'explique Françoise Ledune, porte-parole de la STIB: "Ça représente 50% des Bruxellois qui étaient en possession de l’abonnement donc ça représente si vous voulez les personnes qui utilisaient de manière régulière leur abonnement 65+ gratuit.  Donc les personnes qui l’utilisaient plus de cinq fois par semaine."Des résultats jugés positifs et qui prouveraient selon la STIB que la fin de la gratuité n'entrave pas la mobilité des seniors à Bruxelles : "Il faut savoir que l’abonnement à 60 € reste un tarif très préférentiel puisque l’abonnement à tarif plein coûte 499 € donc presque 500 €.  Donc le fait que le tarif très attractif et très préférentiel permet de ne pas entraver la mobilité.  Il faut ajouter à cela que les 65+ qui ont des bas revenus, eux continuent à conserver la gratuité* .  Donc ça leur permet toujours d’avoir un abonnement gratuit comme ils l’avaient auparavant."Reste qu' environ la moitié des plus de 65 ans n'a toujours pas pris la peine de débourser 60 € pour renouveler son abonnement  ... Un chiffre trop faible dans l'absolu pour parler de véritable succès...Fabrice GérardSource: RTBF*Il s'agit uniquement des personnes bénéficiant des régimes BIM/OMNIO ou RIS selon le site de la STIB. NDLR: sur les 195.000 carte gratuites "ancien système", 50.000 seniors (25.6 %) ont payés les 60 €, 25.000  (+/- 12.8 %) ont reçu gratuitement cette carte (BIM/OMNIO & RIS) soit un total de  +/- 38.5 %

Changement de tarif pour les Wallons et le Bruxellois sur de Lijn

Changement de tarif pour les Wallons et les Bruxellois sur de Lijn

Voici une capture d'écran du site DeLijn sur l'adaptation de ses tarifs. Les infos a été mises en ligne le 14/05/2013

 

Les plus de 65 ans n'habitant pas en région flamande devront payer 36€ pour un abonnement annuel et non 232 € comme annoncé précédemment . Il peuvent se le procurer dans les boutiques DeLijn. Les seniots wallons rouleront encore gratuitement sur les lignes de De Lijn jusqu'au 30 juin. A partir du 1er juillet, ils devront payer.

Les seniors flamands continueront à se déplacer gratuitement avec De Lijn, mais devront bien payer sur le réseau de la STIB et du TEC. Un abonnement annuel coûte 60€ pour la STIB et 36 € pour le TEC.

Pour ceux qui ne voyagent pas beaucoup, il reste les cartes multi voyages sans doute plus avantageuses pour eux.

Nouvelle circulaire CCCA de Paul Furlan 2012

Vous pouvez trouver ici la nouvelle circulaire du Ministre Paul Furlan.

Cliquez-ici

Colloque de la CAS sur les CCCA de la région de Bruxelles du 15 avril 2013
Hausse des tarifs des transports en commun - réaction de la CAS

TARIFS des TRANSPORTS en COMMUNS

Interview sur Vivacité du 21/11/2012

La Commission des Seniors de la Fédération Wallonie-Bruxelles, s’insurge contre l’agression perpétrée vis-à-vis des Seniors concernant l’AUGMENTATION des tarifs  des transports en commun les concernant.

1° SNCB une augmentation prévue de 13.2% du ticket passant de 5,30€ à 6€ (en 2011 le prix du billet était de 5.1€ soit au total une augmentation de 17.65 % en deux ans) alors que le billet simple augmente de 3.08% en 2013. Une des revendications des aînés était la suppression de la limite horaire du matin (pas de réduction avant 9h00) en contre-partie la SNCB modifierait ou annulerait les restrictions des samedi et dimanche en juillet-août. La SNCB n’a pas du tout suivit les revendications des aînés.

2° TEC passe de la gratuité à une redevance annuelle de 36€/senior

3° Pensions et bien-être :
Dans le même temps l’application de la loi du 23 décembre 2005 sur l’adaptation des Pensions au bien-être  qui devait faire l’objet d’une proposition au gouvernement avant le 15 septembre2012 est toujours bloquée par la FEB et le gouvernement, suivant l’article 73§3 de cette même loi, n’a pas pris l’initiative à ce jour.

A l’heure ou + de 20% de la population âgée de plus de 65 ans ( +/-500.000) est  avec une pension en dessous du seuil de pauvreté (1000€/mois), il est inconcevable que les tarifs des transports en commun augmentent de la sorte et que les adaptations pour les petites pensions soient dans l’impasse..

Luc Jansen,

Président,

Commission des Seniors de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Gsm : 0475 652 814

Jacques Mabille Chargé de communications 0495 766 370 Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

Dossier seniors du quotidien L’Avenir du 6/11/ 2012

Dossier seniors du quotidien L’Avenir du 6 novembre 2012 

Projet ROI CCCA 2012

Voici ci-dessous, le modèle de R.O.I. accompagnant la nouvelle
circulaire relative aux C.C.C.A.

 

Ville/commune de XXX

Conseil consultatif des aînés

Règlement d’ordre intérieur[1]

 

1. Dénomination

Art. 1 - On désigne par « conseil consultatif communal des aînés » (CCCA) l’organe représentant les aînés qui formule des avis à destination des autorités communales.

2. Siège social

Art. 2 - Le CCCA a pour siège social l’administration communale sise à [adresse].

3. Objet social

Art. 3 - Le CCCA est établi auprès du conseil communal, conformément à l’article L1122-35 du code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation.

 

Art. 4 - Le CCCA a pour mission de débattre des enjeux communaux afin de fournir aux autorités communales des recommandations pour développer des politiques qui tiennent compte des besoins des aînés. Le CCCA émet des avis, autant d’initiative, qu’à la demande de l’autorité communale, et est tenu informé du suivi des projets qu’il a initiés.

 

Art. 5 - Le CCCA dispose d’un rôle consultatif. Le pouvoir de décision appartient au Collège communal, au Conseil Communal, au Conseil de l’aide sociale, ou au Bureau Permanent du CPAS chacun pour ce qui le concerne.

 

4. Missions

 

Art. 6 - Plus particulièrement, le CCCA a pour missions[2] de :

  • examiner la situation des aînés tant du point de vue moral, matériel et culturel,
  • contribuer à la valorisation des aînés dans la société et tendre à leur intégration effective dans la vie communautaire,
  • faire connaître les aspirations et les droits des aînés,
  • faire prendre conscience aux aînés du rôle qui leur revient dans la commune et dans la société en suscitant chaque fois que possible leur participation,
  • leur fournir des occasions d’exprimer leurs opinions et préoccupations,
  • consulter la population concernée ainsi que les divers groupes et organismes afin de déterminer quelles sont les questions d’actualité et faire part de celles-ci au conseil communal et à l’administration communale,
  • faire connaître les désirs, aspirations et droits des aînés, et les informer sur les activités, initiatives et services qui les concernent plus particulièrement,
  • guider le conseil communal sur les questions relatives aux politiques et programmes de la commune qui ont une incidence sur la vie des aînés, tant au plan moral que matériel, notamment celles qui tendent à l’intégration effective des aînés,
  • offrir aux aînés l’occasion de se rencontrer dans un esprit convivial et constructif,
  • veiller à ce que des relations s’établissent entre personnes de générations différentes de manière à construire entre elles un dialogue permanent,
  • sensibiliser la population de la commune et le secteur public aux questions qui ont une incidence sur la vie des aînés,
  • suggérer, favoriser, et appuyer toute initiative qui contribue à la promotion et à la défense du bien-être moral, social, économique et culturel des aînés,
  • coordonner la diffusion, auprès des aînés et du public en général, des renseignements sur les décisions du CCCA et de la commune qui les concernent,
  • assurer un rôle fédérateur entre les activités, les initiatives et associations qui ont pour objet de répondre aux attentes spécifiques des aînés et éventuellement initier des activités et projets innovants,
  • évaluer l’efficacité des politiques et pratiques de la commune qui concernent particulièrement les aînés.
  • […]

5. Composition

Art. 7 - On entend par « aîné », toute personne âgée de [nombre] ans et plus.

Art. 8 - Le CCCA se compose de [nombre] membres effectifs et de [nombre] de suppléants.

Art. 9 – [nombre] de ces mandats sont occupés par un représentant de chaque association des Aînés de la commune. Ceux-ci ne siègent par conséquence pas à titre personnel.

Art. 10 - Les membres effectifs et suppléants du CCCA doivent habiter sur le territoire de la

Commune et jouir de leurs droits civils et politiques.

Art. 11 – Les membres du CCCA [ne] peuvent avoir [aucun] mandat politique. 

Art. 12 - Les deux tiers au maximum des membres du CCCA sont du même sexe. Si cette condition n’est pas respectée, les avis du CCCA ne sont pas valablement émis. Le Conseil communal peut, sur requête motivée du CCCA, accorder des dérogations lorsqu’il est impossible de satisfaire à la condition énoncée ci-dessus. Le Conseil communal fixe les conditions que cette requête doit remplir et en arrête la procédure. Si aucune dérogation n’est accordée, le CCCA a 3 mois pour satisfaire à cette condition. S’il n’y satisfait pas à l’expiration de ce délai, le CCCA ne peut plus émettre d’avis valables à partir de cette date.

Art. 13 – La répartition des sièges est basée sur une représentation équilibrée des quartiers de la commune.

Art. 14 - Les membres du CCCA sont nommés par le Conseil Communal sur proposition du collège communal, après un appel aux candidatures.

 

Art. 15 - Le mandat au conseil du CCCA est renouvelé tous les 6 ans dans la suite de celui du conseil communal.

 

Art. 16 - [Le membre du Collège communal ayant dans ses attributions, le 3ème âge, les affaires sociales et/ou l’égalité des chances] est membre de droit du conseil (sans voix délibérative).

 

Art. 17 -Sera considérée comme démissionnaire, toute personne ayant [nombre] absences consécutives non justifiées, un courrier sera envoyé à la personne. Si celle-ci ne réagit pas au courrier, le CCCA procédera à son remplacement par un membre suppléant. 

 

 

6. Fonctionnement

 

Art. 18 - le CCCA élit en son sein, parmi les aînés, un président et deux vice-président-es. En cas d’absence du /de la Président-e, c’est un-e vice-président-e qui préside le CCCA.

 

Art.19 - Le président convoque le CCCA chaque fois qu’il le juge utile ou si [proportion] au moins des membres lui en exprime le désir par écrit.

 

Art. 20 -Le CCCA se réunit au minimum 4 fois par an. La convocation doit être adressée par écrit [nombre] jours francs avant la réunion au domicile des membres. La convocation contient l’ordre du jour de la réunion.

 

Art. 21 – Le bureau du CCCA est composé du/de la président-e, des vice-président-es, des président-es des commissions et du/de la secrétaire.

 

Art. 22 – Le secrétariat est assumé par un-e membre des services de l’administration communale ou par un membre du CCCA.

 

Art. 23 – Le secrétaire rédige les procès-verbaux des séances et assure la conservation des documents. Les procès-verbaux mentionnent les personnes présentes, excusées et absentes, ainsi qu’un compte rendu des propositions, débats et décisions prises sur les sujets à l’ordre du jour de la réunion. Le procès-verbal est joint à la convocation de la réunion suivante. Il est éventuellement rectifié si nécessaire et approuvé au début de la prochaine séance. Ces procès-verbaux sont transmis au Collège communal.

 

Art. 24 – Le CCCA ne peut délibérer valablement que si la majorité des membres en fonction est présente. Il pourra toutefois délibérer valablement quel que soit le nombre de membres présents sur les objets mis pour la seconde fois à l’ordre du jour, pour autant que la convocation porte la mention « dernière convocation ». Les résolutions sont prises à la majorité simple des suffrages des membres présents. En cas de partage des voix, celle du/de la président est prépondérante.

 

Il est loisible à au moins [proportion] des membres du CCCA d’ajouter des points à l’ordre du jour pour autant que cette modification ait lieu, au plus tard, par dépôt au secrétariat, [nombre] jours ouvrable avant la date fixée pour la réunion.

 

Art. 25 – Le CCCA peut créer en son sein des commissions permanentes ou temporaires ; ces commissions sont chargées d’étudier des problèmes particuliers, d’en faire rapport au conseil et de préparer des avis. Toutefois, l’avis définitif est rendu par le conseil. Les commissions désignent en leur sein un-e président et un-e secrétaire.

 

Art. 26 – Le CCCA peut d’initiative, appeler en consultation des experts. Ceux-ci n’ont pas de droit de vote.

 

Art. 27 –S’il le juge nécessaire, le CCCA donner une publicité aux avis qu’il a pris d’initiative, et avec l’accord de l’autorité communale, ceux pris à sa demande.

 

Art. 28 – Le CCCA dresse un rapport de ses activités et un plan d’actionqu’il transmet au Conseil Communal pour le [date] de l’année qui suit l’exercice écoulé.

 

Art. 29– L’Administration Communale met une salle de réunion et les moyens nécessaires à la tenue des réunions à la disposition du CCCA.

 

7. Révision du ROI.

 

Art. 30 – Le règlement d’ordre intérieur pourra être modifié ou adapté lors d’une réunion ordinaire du CCCA. Les 2/3 de voix sont néanmoins requises lors du vote. Le nouveau R.O.I ne pourra être validé qu’après approbation du conseil communal. 



[1] Ce modèle de ROI intègre un maximum de dispositions laissées à l’appréciation des membres du CCCA.

[2] Cette lite n’est pas exhaustive.

 

Fadila Laanan instaure la Commission des Seniors de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé en sa séance du 28 juin 2012, sur proposition de la Ministre de la Culture, de l’Audiovisuel, de la Santé et de l’Egalité des chances en Fédération Wallonie-Bruxelles, Fadila Laanan, l’arrêté portant sur l’agrément de l’asbl Coordination des Associations de Seniors en tant que Commission des Seniors de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La Déclaration de politique 2009-2014 de la Fédération Wallonie-Bruxelles a fait de l’accessibilité sociale, générationnelle et financière à la culture une priorité.

Le vieillissement de la population suscite une série de questions sur les plans économique, social, politique et culturel.

Pourtant, la Fédération Wallonie-Bruxelles ne disposait à ce jour d’aucun instrument spécifique visant à favoriser l’expression et la prise en considération des intérêts des seniors dans l’élaboration de ses politiques.

La Ministre Fadila Laanan a donc décidé de créer un organe susceptible de relayer les intérêts des seniors dans leur pluralité auprès des Ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Le décret du 26 mai 2011 instaurant la Commission des Seniors de la Fédération Wallonie-Bruxelles prévoit qu’une association sans but lucratif soit agréée en tant que Commission des Seniors. La composition de son assemblée générale respectera le principe de la représentation équilibrée des tendances idéologiques et philosophiques au sens de la loi du 16 juillet 1973.

 

Cette commission sera chargée d’émettre des avis, soit d'initiative, soit à la demande du Gouvernement, de l'un de ses membres ou du Parlement, notamment dans le cadre du processus d'adoption des projets et propositions de décret, sur toutes les matières relevant des compétences de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui présentent un lien avec les intérêts des seniors et leur participation active à la société.

 

Elle informera et sensibilisera ses membres ainsi que la société civile, les médias et les responsables politiques, économiques, sociaux sur toutes questions relatives aux seniors et constituerait un espace d'échange d'informations.

 

Dès 2012, l’asbl Coordination des Associations de Seniors, agréée en tant que Commission des Seniors de la Fédération Wallonie-Bruxelles, recevra une subvention annuelle de 20.000 euros. Cette somme vise à couvrir les frais liés à l’emploi, au fonctionnement et aux activités découlant de l’exercice des missions fixées.

 

 

 

Lien: www.fluidsurveys.com